Le compostage est la transformation naturelle des déchets grâce à des bactéries, virus, champignons, ce qu’on appelle également les micro-organismes. Composter c’est recycler ses déchets organiques.

Les différents types de compostage

Chez soi, il est possible de composter ses ordures ménagères. Le but étant de produire un minimum de déchets et utiliser le compost comme engrais naturel pour les plantes et le potager. La tonte des pelouses fait partie également du compostage domestique. Il existe des composteurs, en bac ou sous forme de silo, pour ajouter toutes les pelures de fruits et légumes et l’herbe pour créer son compost. La solution la plus économique c’est de laisser un tas de matières organiques si vous avez un grand jardin et vous êtes éloigné des voisins.

On retrouve également le compostage collectif : dans certaines communes, un composteur est disponible pour sensibiliser les habitants à l’écologie et gérer les déchets autrement.

Ensuite, le compostage industriel est la valorisation des déchets en grosse quantité. Cela évite l’incinération des déchets dans les grandes entreprises.

Et enfin, le compostage agricole réside dans la même ambition : recycler ses déchets dans le but de réussir son compost. Les carcasses, le fumier, le foin et les déchets de légumes sont compostables.

 

Les bonnes pratiques du compostage

Au niveau du compostage domestique, les déchets de cuisine (les épluchures de fruits et légumes, le pain, les coquilles d’œuf), les déchets de jardin (tontes de gazon, fleurs, mauvaises herbes…) ainsi que les déchets de maison (mouchoir, plantes d’intérieur, cendre de bois…) sont compostables.

Par contre, certains déchets ne peuvent pas être compostés comme la litière de nos petits amis les chats, les métaux, les huiles, les viandes, les poissons.

 

Comment bien réussir son compost ?

Il ne suffit pas de laisser faire la nature pour créer le compost à partir de nos déchets. Nous vous donnons tous les conseils pour réussir son compost sans prise de tête. Afin de réussir son compost, vous devrez effectuer 3 actions : mélanger, aérer et humidifier, tout simplement.

D’abord, à chaque ajout de déchets organiques, il faut mélanger tout le compost surtout les deux premiers mois du processus. Cela permet au compost d’être efficace. Un autre conseil pour réussir son compost est l’alternance entre les déchets humides et secs.

Ensuite, quand on a un composteur (silo ou bac), il faut l’aérer de temps en temps pour aider le compost à s’oxygéner. En effet, les micro-organismes sont vivants et ont donc besoin d’air comme les êtres vivants.

Et enfin, il faut humidifier le compost. Effectivement, les micro-organismes ont également besoin d’eau pour se nourrir. Pas assez d’humidité, ils meurent et trop, ils manqueront d’aération.

Les avantages de composter ses déchets

Il y a 3 grands avantages de recycler ses déchets organiques :

Premièrement, c’est écologique. Réussir son compost c’est produire de l’engrais à partir de ses ordures ménagères, cela permet de les réduire et de contribuer à l’environnement. Ainsi, la nature reprend ses droits.

Deuxièmement, c’est économique. Grâce au compost, vous créez un engrais naturel sans avoir payer. Cela évite la diffusion de produits chimiques dans la terre.

Troisièmement, c’est pratique. Utiliser son compost c’est restaurer la fertilité de son jardin et améliorer son état général.

 

Vous connaissez toutes les astuces pour réussir son compost chez soi. Ce n’est pas compliqué de recycler ses déchets organiques, l’environnement n’en sera qu’amélioré.

Facebooktwitter
Retour