Si l’environnement ne demande qu’à être préservé, le tourisme n’est pas toujours à son avantage. Entre arrivées et départs en masse, plages souillées et villes défigurées, la pollution devient de plus en plus problématique et peut rapidement gâcher nos vacances. Dans la région Hauts-de-France, la côte d’Opale n’y échappe malheureusement pas.

 

Comment passer un séjour agréable en côte d’Opale en évitant les zones de pollution ?

Préférez les sites naturels, surtout en été, et éloignez-vous des villes où la pollution y est plus présente, particulièrement à Calais et à Dunkerque depuis quelques années. Sur les bords de mer, par exemple, l’air est bien plus respirable. Pour vous rassurer, vous pouvez toujours consulter le site de la Fédération des associations de surveillance de la qualité de l’air, ou vous procurer l’application AIR Quality in Europe pour vous aider à faire votre choix et passer un week-end agréable sur la côte d’Opale.

 

Quelles genres d’activités faire sans polluer ?

 

Se balader

Une promenade à pied, en forêt ou en bord de plage, est l’idéal pour découvrir la région paisiblement sans utiliser sa voiture. Toute la famille peut profiter d’un bon bol d’air frais. C’est aussi une belle occasion pour faire une randonnée sur le site des deux caps, le Cap Blanc-Nez et le Cap Gris-Nez, classé depuis 1987 parmi les grands sites de France.

 

Se promener en vélo

Le cyclotourisme a de plus en plus la côte auprès des vacanciers. Que ce soit pour un week-end ou des vacances plus longues, le vélo est parfait pour explorer les paysages verdoyants et les bocages de la côte d’Opale. Vous trouverez facilement des itinéraires adaptés à tous les âges et à tous les niveaux.

S’initier au char à voile

Activité incontournable dans la région, le char à voile, promet des sensations fortes. Il existe de nombreux clubs tout au long du littoral. De l’initiation au stage, petits et grands peuvent profiter d’un moment pour respirer à plein poumon et par la même occasion admirer les magnifiques paysages et panoramas de la côte d’Opale.

Facebooktwitter
Retour