conseils randonnéesPartir en randonnée est l’assurance de partager une magnifique journée avec la nature, seul ou à plusieurs si vous vous lancez en groupe. A condition de bien préparer son excursion. Nous vous donnons quelques conseils utiles pour les grands voyageurs, mais également les plus modestes.

Bien choisir ses vêtements et son matériel

 

Choisissez de porter des chaussures confortables, des chaussettes dotées de mélanges coton/fibres polyester ou laine/fibres polyester. Il est également important de respecter les trois couches vestimentaires : un sous-vêtement en fibre synthétique, une deuxième couche en fibre polaire pour conserver la chaleur du corps, ainsi qu’un vêtement imperméable. Optez pour des pantalons ou pantacourts en élasthanne et « déperlants » ! Et surtout évitez le coton qui empêche l’évacuation de la transpiration.

Le sac à dos adapté est un indispensable pour une randonnée réussie. Ne négligez pas non plus les accessoires : lunettes de soleil, chapeaux, lampe de poche frontale, des bâtons pour les terrains accidentés, crème solaire etc.

 

Prêter attention à l’alimentation

 

Une bonne alimentation est indispensable pour bien réussir une randonnée. Pour cela, glissez dans votre sac des barres de céréales, des pâtes de fruits, du sucre, des berlingots de lait concentré ou encore des fruits secs. Et le plus important : de l’eau !

En ce qui concerne votre petit-déjeuner, optez pour du pain ou des céréales pour les sucres lents, de la confiture pour les sucres rapides. Vous pouvez accompagner cela d’une bonne boisson chaude.

Prévoyez un pique-nique léger pour éviter les sensations de lourdeur et les maux de ventre. Il est utile d’embarquer un petit sac plastique dans son sac à dos afin d’y mettre vos déchets.

 

Préparer l’itinéraire au préalable

 

Et n’oubliez pas d’emmener de quoi vous repérer !

Le balisage des chemins de grande randonnée est généralement fiable. Mais c’est précisément ce mot généralement qui me dérange. Mieux vaut prévoir de quoi s’orienter pour atteindre son but.

Le GPS est quasiment l’outil de navigation ultime. Attention toutefois à prévoir suffisamment de piles et à charger les bons fonds de carte.

La carte est fiable et, pour peu qu’on sache la lire, ne se trompe jamais. Aucun problème de couverture réseau.

Mais en cas de brouillard, une carte seule ne suffit pas, il faut l’associer à une boussole.

Pour choisir un itinéraire de rando, il vous faut une carte. A vous de choisir si vous préférez consulter la carte d’un topoguide, une carte TOP25 de l’IGN ou une carte dynamique sur internet. Attention dans le choix de vos sentiers, êtes-vous capable de vous orienter seul avec une carte et une boussole ou est-il préférable de suivre un sentier balisé ?

Sachez combien de temps vous voulez partir. Evaluez ensuite la difficulté du parcours, pour séquencer au mieux votre trekking avec un kilométrage journalier raisonnable.

 

Pensez à tous les détails :

  • itinéraire en boucle ou pas
  • accès au point de départ (train, voiture)
  • distance
  • dénivelé
  • altitude
  • passages délicats
  • ravitaillements en eau et en nourriture
  • lieux de bivouac / gîte / refuge

 

Une trousse contre les bobos !

 

En cas d’incident, il peut être utile d’avoir une trousse à pharmacie. Les éléments essentiels à avoir sur soi : un désinfectant, un lot de pansements, de l’éosine, de la bande collante élastique (style Elastoplast®), une paire de petits ciseaux, une pince à épiler (pour retirer les échardes), une pommade apaisante contre les piqûres d’insectes, une crème à l’arnica, des antalgiques.

Par ailleurs, les personnes qui suivent un traitement spécifique, les asthmatiques, diabétiques ou celles qui sont allergiques doivent se munir de leurs médicaments habituels. Vous pouvez également prévoir une couverture de survie.

 

 

Penser aux enfants

 

La randonnée peut aisément se pratiquer en famille, à condition d’adapter la difficulté aux plus jeunes. Une règle simple veut que la distance en kilomètres que peut parcourir un enfant en une journée est égale à son âge en kilomètres : ainsi par exemple un enfant ayant l’âge de raison (7 ans) pourra effectuer 7 km… à son rythme, c’est-à-dire en une journée complète !

Facebooktwitter
Retour